Le financement des Startups & des PME en Afrique

En Afrique, le financement des Startups & des PME constitue un des chaînons manquant du développement économique du secteur privé. Dû en partie à la fragilité des systèmes financiers Africains, le problème se traduit notamment par de faibles opportunités d’accès au crédit bancaire pour ces entreprises. Aujourd’hui, les crédits aux entreprises en Afrique représentent 1,5% du crédit à l’économie, soit 4 fois moins que dans les pays développés! Ce manque d’accès au crédit est imputable à trois problèmes majeurs:

  • Un accès limité pour les banques à l’information comptable relative à l’activité et au patrimoine de leurs clients
  • Des marchés locaux trop étroits et trop instables pour drainer une épargne suffisante au sein des banques, sur du long terme
  • Des faiblesses en matière de gouvernance et de gestions des risques au sein de ces institutions

Pour faire face à ces problèmes, de nombreux organismes publics et privés cherchent à développer une nouvelle palette d’instruments de financement. En France, l’AFD s’attache à déployer des systèmes de financements sans garantie souveraine (prêts, garanties, prise de participation…) pour catalyser le financement des PME Africaines. Le dispositif de garantie ARIZ, par exemple, permet aux institutions financières éligibles souhaitant financer les PME de partager le risque de contrepartie avec l’AFD dans des conditions déterminées. Le fond FISEA, détenu par l’AFD et géré par sa filiale PROPARCO, permet également d’apporter des solutions intéressantes pour financer les entreprises sur le long terme.

Malgré ces outils, une grande partie des Startups & PME formelles et informelles n’ont pas accès aux systèmes financiers. Il apparaît donc nécessaire de déployer des nouveaux outils et d’innover dans les approches de financement afin de servir ces entreprises qui représentent plus de 90% des entreprises et jusqu’à 76% des emplois en Afrique. Si le développement du capital investissement a le vent en poupe en Afrique, il ne permet pas encore de répondre aux besoins de financement inférieurs à 2,5 M€ des Startups & PME.

Pour résoudre ce problème, aussi appelé «Equity gap», deux solutions se distinguent:

  • Le développement de fonds d’investissements de tailles moyennes et spécialisés dans les PME, comme I&P et Business Partners
  • Le développement de «l’Equity crowdfunding» comme Afrikwity et le Fadev

Une plus forte collaboration de ces acteurs, fonds et plateformes de crowdfunding, dans la sélection des dossiers d’investissement et une meilleure articulation de leurs solutions de financement seraient porteuse de valeur tant pour les entreprises africaines que pour ces acteurs eux-mêmes.

Le financement des Startups & PME en Afrique vous intéresse? Alors inscrivez-vous sur notre plateforme Afrikwity pour découvrir les opportunités d’investissement sélectionnées pour vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :